Autonomy project

Roman libre d’anticipation, Autonomy Project de Jean-Michel Smith interroge la question de la liberté, de culture, de recherche, de création, dans une société où le brevet est roi, que ce soit sur logiciel ou sur le vivant.
Une communauté de résistants, défenseurs des libertés, se réfugient dans un monde parallèle, en transférant leurs consciences sur des réseaux virtuels.

Logiquement, le roman est disponible au téléchargement sous licence Creative Commons, sur
le site original. Une traduction est suivie au fur et à mesure par l’INSA-Lyon, et disponible en divers formats sur : GPL – AutonomyProject

A noter que plusieurs extraits et chapitres sont parus dans le très intéressant « LOGS, micro-fondements d’émancipation sociale et artistique 1. Coopération », 2005.

« Ce livre explore les conditions des objets et des problématiques importantes présentes dans les modalités collectives et coopératives (en réseau) qui originent ou prolongent des dispositifs techniques et sociaux, en se plaçant du point de vue de l’art. Ces dispositifs commentés ou étudiés agissent en tant qu’espaces d’opérabilités et d’émancipation (et non plus seulement en tant que cadres d’utilisation et de consommation), qu’il s’agit d’évaluer face aux logiques commerciales, industrielles et institutionnelles. »

Dans la même logique, LOGS est téléchargeable en PDF sur le site de l’éditeur, È®E

Auteurs :

Patrick Bernier
Olivier Blondeau
Bureau d’Études
Jean-Paul Fourmentraux
Bernard Guelton
Jérôme Joy
Jean-Michel Smith et al.
Bernard Stiegler

avec la participation de Philippe Aigrain, Dominique Boullier, Michel Callon, Bernard Conein, Godefroy Dang-Nguyen, Jo Link-Pezet, Jean-Max Noyer, Thierry Pénard, Philippe Zarifian, Jean Zin.